Francisation : la fameuse étape du Tefaq

Passage obligatoire dans le cadre du processus de francisation pour beaucoup de nouveaux arrivants qui souhaitent s’installer au Québec, le Tefaq, test officiel d’évaluation de français, doit se préparer rigoureusement. Prolang accompagne de nombreuses entreprises et employés dans cette étape, allant du simple conseil jusqu’à l’inscription à l’examen, en passant par l’importante phase de formation.

Le Tefaq, comme la plupart des examens officiels de langue, se divise en 4 parties :
- Compréhension orale : 40 min – 60 questions
- Expression orale : 15 min – 2 sujets à traiter
- Compréhension écrite : 60 min – 50 questions
- Expression écrite : 60 min – 2 sujets à traiter

Pour satisfaire aux exigences du gouvernement du Québec, il est indispensable de passer les examens de compréhension et expression orale. La partie écrite, est un plus, qui n’est pas obligatoire, mais qui peut également rapporter quelques points supplémentaires.
Le niveau minimum demandé ? B2, soit intermédiaire avancé.

Si ce résultat ne vous parle pas, il s’agit en fait de la classification des niveaux européenne CECRL, sur laquelle nous nous basons chez Prolang pour établir notre curriculum de cours.
« Pendant le confinement, il n’y a pas meilleur moment pour s’y mettre ! Pour maîtriser les rouages de la langue française, il n’y a pas de miracle, il faut suivre des cours » mentionne notre directeur pédagogie, Matthew King.

Comme nous le rappelons souvent aux responsables de formation des entreprises du Québec, il n’est pas recommandé pour un débutant en français de se préparer directement au Tefaq ; il est absolument nécessaire de commencer par maîtriser les bases de la langue. Un total débutant devra alors suivre entre 180 et 300 heures de formation, selon sa capacité d’apprentissage [car oui, nous n’avons pas tous les mêmes facilités] afin d’atteindre le niveau demandé.

Les résultats à l’examen sont la plupart du temps délivrés sous 15 jours et jusqu’à 6 semaines si le test comporte une épreuve d’expression écrite.

« Il n’est pas impératif d’être déjà au Québec pour commencer à se préparer. Nous bénéficions de la technologie suffisante afin de former les employés ou futurs employés à distance, depuis leur pays d’origine, ce qui est un gros plus alors que les frontières sont fermées actuellement. Et dans certains cas, nous formons également la famille au complet » précise Mari Carmen González, notre présidente.

Alors que la province fait état d’une pénurie de main-d’œuvre importante dans plusieurs secteurs d’activités, le recrutement à l’international ou de travailleurs temporaires n’est pas une solution évidente pour toutes les entreprises. Notre programme de francisation et de préparation au Tefaq a donc été créé afin de faciliter les démarches des employeurs.

Note : Suite aux restrictions imposées par le gouvernement pour limiter la propagation de l’épidémie, les centres d’examen Tefaq sont momentanément fermés.

Vous avez des questions sur nos services ? Contactez-nous !

[email protected]

Écrit par : Jérémy Esnault